mercredi , 18 octobre 2017

Le deuil

Le deuilLe deuil est normal et nécessaire si l’on veut éviter les conséquences de l’attachement rompu, qu’elles soient somatiques, psychologiques ou comportementales ; c’est un processus qui prend du temps.

La présence et le visage de la mort se sont considérablement modifiés au cours des 100 dernières années : l’espérance de vie à la naissance est passée de 50 ans en 1900 à 80 en 2000, en grande partie grâce à la baisse de la mortalité infantile passée de 150 pour 1000 en 1900 à 3.6 en 2005. Les décès ont lieu en grande majorité (70%) en milieu hospitalier, les liens familiaux se distendent. Les rituels sociaux et religieux, universels, tiennent une place de plus en plus réduite dans les sociétés occidentales. Le deuil devient un phénomène solitaire, dont l’expression, qui a tendance à disparaitre, ne trouve comme recours que la médicalisation, voire la psychiatrisation.

deuil roussillonLa région du Languedoc-Roussillon enregistre en 2012 26940 décès (sources INSEE).
Il est communément admis (sources Fédération Européenne Vivre son Deuil) que l’on compte 3 personnes en deuil pour un décès, soit environ 76998 personnes pour l’année 2011, auxquelles il faut ajouter environ un tiers de personnes dont le deuil antérieur perdure (mêmes sources) soit environ 102664 personnes. Il est estimé à 5 le pourcentage des deuils difficiles (ou compliqués) ce qui représente 5133 personnes par an dans la région du Languedoc-Roussillon.

On appelle deuils compliqués (mais il n’y a pas de hiérarchie dans la souffrance du deuil; le deuil le plus douloureux est toujours celui que l’on vit) :

  • selon les circonstances : les deuils d’enfants, les deuils de personnes portées disparues, les deuils multiples qu’ils soient simultanés ou rapprochés, les deuils par suicide, les deuils traumatiques
  • les deuils cachés, notamment les deuils périnataux, (25% des grossesses se terminent par une perte périnatale : 10-15% : FCS, 10-15% IVG, 1% IMG) (10). (deuil, véritable défi psychique : « faire le deuil de rien autour de pas grand chose »)
  • les deuils non reconnus (lorsque le lien avec le défunt était « illégitime », la perte d’un animal de compagnie pour une personne très isolée)
  • les deuils « disqualifiés »: les enfants en deuil (on ne meurt pas, on est tué), personnes âgées, démentes, handicapées. (11) Bien sûr, les 5133 personnes potentielles vivant un deuil compliqué ne nécessitent pas toutes une aide spécifique. A contrario des deuils a priori non compliqués peuvent le nécessiter.
  • le deuil des soignants : ils sont régulièrement confrontés à la mort.

À lire également !

depliant-3volets VSD

Réseau Vivre son Deuil Grand Sud et ses antennes…

2 Commentaires

  1. Bon commentaire que j ai lu avec intérêt mli même venant subir le décès brutal de mon époux et je ne sais plus regarder la vie …que vais je faire de ma vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>