Nouvelles

L’équipe de l’association Réseau VSD Grand Sud

L’association Réseau VSD Grand Sud est composée d’une vingtaine de bénévoles, répartis sur plusieurs antennes : Nîmes, Uzès, Montpellier, Aix en Provence, Avignon.

Bénévoles vsd- Six bénévoles accompagnants sur Nîmes

- Deux bénévoles  accompagnants sur Uzès. Un local est mis à leur disposition à l’hôpital d’Uzès.

- Une bénévole sur Montpellier, bénévole à JALMALV, est à la tête aujourd’hui d’une petite équipe qui peut répondre aux demandes d’accompagnement des personnes endeuillées sur cette ville.

- De même avec Aix en Provence et Avignon, où des liens se sont tissés avec deux associations d’accompagnement dans les soins palliatifs, ce qui permet d’ouvrir peu à peu des antennes, un maillage nécessaire sur le territoire.

En 2015, Le Réseau Vivre son deuil Grand Sud a développé son pôle formations, suite à la demande des personnes bénévoles d’associations alentours. Le réseau Vivre son Deuil Grand Sud est prestataire de formation, enregistré sous le numéro 76 30 03920 30. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l’Etat.

Une assistante permanente assure le secrétariat sur un contrat de 20 heures/semaine.

Une convention de partenariat a été signée avec l’association de soins palliatifs du Gard et avec la Polyclinique KenVal à Nîmes.

L’association propose une écoute téléphonique sur un numéro de portable, toute la semaine, toute l’année. Les bénévoles formés à l’écoute téléphonique prennent cette ligne chacun leur tour. Chaque antenne a son numéro propre.

Les entretiens individuels sont gérés par deux bénévoles formés.

Les groupes d’entraide, gérés également par deux bénévoles, sont

- ouverts, les personnes reçues au préalable en entretien peuvent intégrer le groupe toute l’année.

- ou fermés. Les personnes peuvent être accueillies jusqu’à la 2ème rencontre. Ensuite, le groupe est fermé jusqu’à la fin.

Le groupe démarre à 4 personnes et peut accueillir au maximum 8 participants.

Dans ces groupes, les deux animateurs proposent des thèmes différents en fonction des besoins et demandes des personnes accueillies. Des outils sont utilisés lors de ces rencontres (musique, relaxation, mandalas, photolangage, atelier avec le transgénérationnel : demande a été faite aux personnes de dessiner leur arbre généalogique, avec les informations en leur possession. Une psychogénéalogiste propose de donner une lecture de l’arbre et d’en aider la compréhension, de voir les répercussions possibles d’autres deuils en souffrance…)

Un groupe spécifique pour personnes en deuil après suicide pourrait être envisagé sur 2017.

Nous accueillons principalement des personnes adultes, nous avons peu de demandes actuellement pour les enfants.

Chaque année, nous organisons une conférence au moins, en lien avec le REAAP (Réseau d’Ecoute d’Appui et d’Accompagnement à la Parentalité), à destination de tout public et des professionnels.

Après le thème « le deuil et la grand-parentalité » avec l’intervenante Catherine Le Grand Sébille, après « Les deuils avec une lecture transgénérationnelle » avec Hélène Micollet Olagnon, nous avons proposé « le deuil chez le petit enfant » avec Patricia Fabre.

D’autres dates de conférence sont prévues sur l’automne 2016 et début 2017.

À lire également !

midi libre 14 mars 2016

Le Réseau Vivre son deuil Grand Sud à votre écoute

Le réseau s’étend et tisse un maillage régional pour répondre aux besoins des personnes endeuillées. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>